Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner

22 Jun

"On se retrouvera" Laetitia Milot

Publié par Les Polars de Marine

 

 

Une femme. Quatre hommes. Un viol collectif. C’est une scène d’une extrême violence qui noircit les premières pages de ce roman. Sur son lit de mort, Christiane annonce à sa fille Margot qu’elle est née de ce viol.

 

Dès lors, Margot sera en proie à différents sentiments : la douleur de voir partir sa mère à tout jamais, l’impuissance face à cette maladie qui l’a rongée et emportée si vite alliée à un sentiment de culpabilité. Elle éprouvera dans un premier temps le besoin de retourner sur les traces de son passé. Elle se souviendra des odeurs de son enfance, de celle qui lui a donné la vie, l’a aidé à grandir, l’a aimée et protégée envers et contre tout. Protégée du mal, de la souffrance, de l’horreur de ce que cette femme laissée pour morte ce soir là avait pu vivre. Le soir où tout a basculé et où sa vie a été brisée à tout jamais alors qu’elle n’avait que vingt ans. 

 

Après la douleur de la perte de sa mère, Margot n'aura de cesse de s'interroger. 

Pourquoi se mère avait-elle choisi de garder l’enfant du viol ? Comment avait-elle fait pour supporter la vue de cet être chaque jour ? Cet être qui devait lui rappeler le moment le plus atroce de son existence ? Comment avait-elle pu l’aimer et le chérir au quotidien, en prendre soin, lui dévouer sa vie ?
Comment tu as pu m’aimer, maman ?
Les questions, plus terrifiantes les unes que les autres s’emmêlaient, se bousculaient, s’entassaient sans livrer la moindre réponse. Margot ne savait pas. Elle ne saurait certainement jamais.

 

 

Sa mère avait fait le choix d’enterrer ce passé. Margot ne pourra, quant à elle, s’y résoudre. Son besoin de savoir sera plus fort que tout. Savoir qui sont ces hommes, pour quelle raison ils ont commis un tel acte et qui peut bien être son géniteur. Toutes ses pensées convergeront vers cet acte abominable. Elle a le sentiment qu’elle ne pourra plus jamais reprendre le cours d’une vie normale tant qu’elle n’aura pas obtenu les réponses à ses questions. Elle devra lutter contre ses propres démons et son personnage évoluera tout au long du récit. Le récit d'une enquête qu’elle mènera seule et qu’elle n’abandonnera pas, même si elle se rendra vite compte que toutes les vérités ne sont pas toujours bonnes, ni à entendre, ni à connaître. Et surtout, qu’elle se met en danger.

Quant à la fin, ouverte, elle laisse présager une éventuelle suite.

 

 

Laetitia Milot est actrice et mannequin. Née en 1980, elle joue dans « Plus belle la vie » le personnage de Mélanie Rinato.  Co-écrit avec Johana Gustawsson, « On se retrouvera » est un roman qui se lira très facilement et les amateurs de Mary Higgins Clark ou Patricia Mac Donald apprécieront cette lecture. En ce qui me concerne, j’ai regretté le manque d’étoffe dans le style ainsi que la légèreté de l’intrigue. Mais ce roman a un point fort : dénoncer et parler des violences qui sont infligées aux femmes. Décrire leur souffrance et rappeler que les victimes d’un tel acte ne peuvent jamais oublier. Jamais. 

 

 

Editions Fayard Noir

334 pages

19 €

 

 

Prochaine chronique : « Noire porcelaine » Franck Bouysse

"On se retrouvera" Laetitia Milot
Commenter cet article

visit 03/02/2014 12:50

I am so happy that you have shared in detail about the theme of the book and upcoming movie that depicts the pain and struggle a woman face in the society. I am impressed by the story behind the article and I have saved the page for more.

Archives

À propos

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner