Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures.

05 Nov

"Le passage des ombres" David Moitet

Publié par Les Polars de Marine

Thomas Galion, ex-capitaine de la Crim, a choisi de passer ses vacances en Egypte avec son amie Maria. Une croisière sur le Nil.

Très rapidement, leur seconde semaine va tourner au cauchemar quand ils seront agressés.

 

Dans un premier temps, ce sont des allers retours entre le passé et le présent que l’auteur propose. Une alternance entre le récit de la traque menée par des inconnus à l’encontre de Thomas et de son amie ; et des échanges épistolaires entre Léonard de Vinci et un vieil ami.

Celui-ci raconte avoir fait une bien étrange découverte.  

Incroyable !
Je fis plusieurs fois le tour de l’objet, mais il n’y avait pas de trucage. J’interrogeai mon jeune visiteur du regard.
Je vous avais bien dit que c’était quelque chose d’exceptionnel, maître.
Mais comment est-ce possible ?
J’aurais juré que la pièce était beaucoup plus claire quelques minutes auparavant. Tout à coup, le crépuscule était entré dans mon atelier, au beau milieu d’un après-midi ensoleillé ! C’était comme si la sphère absorbait la lumière. Je frissonnai.
Prenant mon courage à deux mains, j’approchais alors ma main de l’objet mystérieux, puis je la retirai vivement. L’ombre avait englobé ma main. J’examinai mes doigts : aucune douleur, aucune marque.
Ne vous inquiétez pas. C’est absolument inoffensif.
Mais qu’est-ce que c’est ?
Sauf votre respect, c’est vous le savant. Je ne peux expliquer ce phénomène, mais je sais que c’est tout à fait hors du commun.
Je me tournai à nouveau vers la table, plissant les yeux, comme si cela pouvait m’aider à percer le secret de cette étonnante découverte. On la voyait sans la voir. En fait, on la devinait.
L’ombre surnaturelle qui occultait une partie de la table était sphérique, régulière. Seuls ses contours incertains permettaient d’affirmer que quelque chose se tenait là, devant nous. Plus on s’approchait, plus elle semblait dense, presque palpable. Sur près d’un mètre de diamètre, tout ce qui se trouvait là auparavant semblait s’être évanoui, ou plus précisément avoir été plongé dans la nuit la plus noire.

Un texte des plus mystérieux, une sphère d’ébène qui l’est tout autant, un message des plus énigmatiques : « La porte est en dedans », et des hommes prêts à tout pour éliminer Thomas et Maria.

Quel est le lien entre ces deux affaires et surtout qui sont ces hommes ?

Plus l’enquête avance et plus le mystère s’épaissit, lié à une ancienne affaire qu’aurait résolue l’ex-capitaine de la Crim.  

"Le passage des ombres" David Moitet"Le passage des ombres" David Moitet
"Le passage des ombres" David Moitet"Le passage des ombres" David Moitet

Mystère bien entretenu, trahisons, manipulations,… tous les ingrédients sont réunis pour faire un excellent thriller.

 

Et pourtant, pour diverses raisons, je n’ai pas réussi à adhérer à ce récit.

Un roman qui n'a, de mon point de vue, rien à voir avec le précédent : "Piège boréal", que j'ai trouvé plus abouti. 

 

D’une part, j’ai trouvé que le protagoniste manque d’étoffe. De Thomas Galion, le lecteur ne saura pas grand chose. Emporté par le tourbillon de l’enquête, il subit, tout au moins dans la première partie du roman, les événements et manque de charisme. A aucun moment, son personnage ne prend le dessus alors qu’il aurait gagné à être plus combatif, plus incisif.

D’autre part, il est parfois un peu difficile, au début de la narration, de suivre les événements ; ce roman étant la suite d'un autre que je n'ai, pour ma part, pas lu.

Enfin, quel dommage que le style soit en dents de scie. Le vocabulaire utilisé dans la narration relève bien trop souvent du domaine du langage courant. Quant aux dialogues, ils sont trop légers. Personnellement, c'est ce qui m'a le plus gêné dans ma lecture.

 

Mais les qualités de ce roman sont aussi bien présentes : d’excellentes idées et un rythme assez soutenu rendant ce thriller addictif.

Quant au nœud de l’intrigue, il est assez surprenant et original.

 

 

 

Trois autres avis très positifs :

 

"Lire une passion"

"Ma bibliothèque bleue"

"Addictbooks".

 

 

 

City Editions

317 pages

18,90 €

"Le passage des ombres" David Moitet
Commenter cet article

Archives

À propos

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures.