Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner

13 Dec

"Leonis Tenebrae" Jean-François Thiery

Publié par Les Polars de Marine

Le lion Hastur se prépare à entrer en scène. Youri, un jeune collégien de Bratislava semble avoir oublié l’instinct primaire de ce fauve. Alors qu’il voulait récupérer son sac qui était tombé dans l’enclos, l’inconscience de cet adolescent aurait pu tourner au drame, évité de justesse. Très rapidement, c’est le soigneur Adam Leroy qui, ayant oublié les clefs sur la porte de la cage, sera inquiété. Et quand, de surcroît, le directeur du cirque entre dans la fosse et se fait dévorer, le jeune homme est accusé d’avoir maquillé le meurtre en suicide ; une substance illicite ayant été retrouvée dans une boisson qu’il aurait prise avant sa mort. Le jeune soigneur doit donc très rapidement quitter le pays afin de se protéger.

 

Les personnages de ce roman sont assez caricaturés :

 

° Isidore Marlin, le flic diligenté pour l’enquête joue un rôle qu’il endosse à la perfection. Mettant tout en œuvre afin personne ne se méfie de lui, il peut ainsi mener ses investigations en toute tranquillité. Pour lui, la piste du crime satanique ne fait aucun doute. Il s’oriente vers la secte « Leonis Tenebrae », les ténèbres du lion.

Un silence attentif s’imposa dans les rangs des collégiens. Le directeur du zoo continuait de progresser ; il atteignit le centre de la fosse. Il sembla hésiter, fléchit les jambes, et se projeta en avant. Il se rétablit en jouant de ses bras comme un balancier. Il venait de sauter au-dessus d’une ligne claire, comme si elle figurait un précipice. Pour tous, la folie de cet homme ne faisait aucun doute. Dans le public, une seule personne remarqua un détail. Ce fut madame Ivanovna : la ligne semblait constituée de terre, sans doute celle de la mare, car elle était mêlée à du sable. Et le trait faisait partie d’une figure géométrique plus générale, une étoile à cinq branches ! La précision du dessin ne relevait pas du hasard. Iva Ondrusov s’arrêta en son centre, à égale distance des cinq pointes. Il se tourna vers le lion Hastur, et un sourire fendit son visage. Il était exagéré. L’homme semblait sous l’emprise d’une extase mystique. Il ramena ses mains devant lui, les paumes vers l’avant. Incrédule, l’enseignante y voyait une sorte d’invitation. Pour les lions, ce fut le signal de l’hallali !
Hastur fut le premier à sauter sur la proie. Sous le choc, l’homme bascula en arrière, et sa veste s’ouvrit. Une dizaine de cylindres rouges s’en échappèrent. Stupéfait, Vladimir reconnut les cartouches du local de sécurité. Les autres bêtes se joignirent au mâle, formant une masse compacte de couleur beige. Au sol, la figure géométrique fut rapidement effacée par le balayage désordonné des pattes griffues.

"Leonis Tenebrae" Jean-François Thiery

° Adam Leroy est atypique. Roux avec des dreadlocks, ses nuits sont peuplées de cauchemars récurrents. Qui est ce jeune homme, pupille d’un prêtre et dont la fiancée a été tuée ? Dans sa quête d’identité, il prendra de nombreux risques. « On ne joue pas impunément avec les images du passé ». Quant à son métier de soigneur, il est pour le moins étonnant pour cet astrophysicien tout jeune diplômé.

° Alizée, son amie, jeune stagiaire au cirque et fille de l’Ambassadeur de France Paul Dumont ; énigmatique et manipulatrice, elle laisse dans son sillage un sentiment assez étrange.

° L’ambassadeur Dumont, un homme qui semble dénué de tout sentiment.

° Le père Krakov, tuteur d’Adam, et qui dispense des cours d’astrophysique. Un prêtre « pas vraiment comme les autres ».

 

La clef du mystère : une étoile à cinq branches emprisonnant une tête de lion stylisée.

 

La première partie de ce roman est assez longue et monotone ; les personnages se mettant en place et peu d’éléments importants sont à noter, si ce n’est qu’Adam Leroy doit fuir le pays à tout prix. La scène d’introduction était pourtant prometteuse mais le rythme des pages suivantes s’essouffle.

Quant à la lecture, elle a été, en ce qui me concerne, altérée par un style qui souffre de l’utilisation de trop de mots propres au langage courant, surtout dans les dialogues, et par la prolifération de points d’exclamation et de suspension.

Toutefois, la seconde moitié du roman prend, quant à elle, une toute autre dimension et l’auteur sait très bien retranscrire l’atmosphère oppressante de certaines scènes et accélérer le rythme.

 

 

Pour vous faire un autre avis : celui d'un blogueur qui a beaucoup apprécié cet ouvrage :

"Du bruit dans les oreilles"

 

 

Editions Ex Aequo

255 pages

20 €

 

 

Prochaine chronique : "Haut-le-choeur" Gaëlle Perrin Guillet

"Leonis Tenebrae" Jean-François Thiery
Commenter cet article

Archives

À propos

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner