Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner

16 Feb

"13 jours" Valentina Giambanco

Publié par Les Polars de Marine

La chambre des parents, grande ouverte, lui révéla la scène : quatre corps alignés sur le lit – les deux garçons entre les deux adultes -, figés dans une immobilité de pierre, les mains liées et les yeux dissimulés par un bandeau, appuyés contre les oreillers luisant de sang.
La gorge trop nouée pour crier, elle se contenta de rester là, à regarder. Lorsqu’elle parvint enfin à rassembler ses esprits, elle descendit l’escalier, décrocha le téléphone et appela Police-Secours.
« Les enfants… », dit-elle en agrippant le combiné à deux mains. Après avoir reçu l’assurance qu’une patrouille était en route, Maria Davis alla ouvrir la porte d’entrée et se laissa choir sur le perron.
[…]
Deux mots avaient été gravés dans la peinture blanche, en lettres de dix centimètres de hauteur, irrégulières et anguleuses, mais parfaitement lisibles :

13 jours

Une macabre découverte faite par la nurse des Sinclair : Maria Davis.

Les Sinclair - une famille apparemment sans histoires. James, le père, était avocat, associé dans un cabinet avec ; entre autres, Nathan Quinn, qui reçoit une lettre anonyme à laquelle il ne porte, dans un premier temps, aucune attention. Mais...

Deux mots seulement y figuraient, imprimés en noir. Intrigué, il le retourna, mais il n’y avait rien au verso. Il relut le message :
13 jours
Il le plaça à l’écart avant d’éplucher les autres missives. Ce n’était pas la première lettre anonyme qu’il recevait, et ce ne serait pas la dernière. Celle-là n’avait même pas le mérite de l’originalité.
Plus tard, cependant, beaucoup plus tard, il repenserait à ce moment comme à une petite mort.

Un meurtre qui défraiera la chronique et fera la une des journaux sous le titre : « Massacre de Noël ».

La police, représentée par les inspecteurs Alice Madison, Spencer, Dunne et Brown, fera rapidement le lien avec une ancienne affaire : Hoh River où trois enfants avaient été enlevés et cachés dans les bois. Seuls deux d’entre eux avaient réapparu, incapables de se souvenir de ce qui leur était arrivé. 

"13 jours" Valentina Giambanco
"13 jours" Valentina Giambanco
"13 jours" Valentina Giambanco

Trouver le responsable de ce quadruple meurtre s’avère bien délicat pour les enquêteurs de la Brigade Criminelle. Les indices étant très minces, c’est à son instinct personnel qu’Alice Madison devra se fier et elle devra faire preuve de beaucoup de perspicacité.

Les soupçons se portent rapidement sur John Cameron alias « Jack », le troisième garçon de Hoh River, qui deviendra l’ennemi public n°1 dans l’état de Seattle.

 

 

542 pages : un roman dense qui, inévitablement, engendre quelques longueurs. Mais il n'en reste pas moins que « 13 jours » est un très bon roman policier où les protagonistes évolueront au fil des lignes.

Valentina Giambanco a construit son récit autour d'un personnage principal : celui de Alice Madison. Jeune inspectrice faisant partie depuis peu de la Brigade Criminelle, le lecteur découvrira ses faiblesses mais également sa principale force : très déterminée, elle fera ses armes et forgera son caractère dans cette enquête difficile. Elle saura faire ses preuves et se battra souvent seule afin d’imposer ses propres convictions. C'est avec un incroyable sang froid qu’elle se mettra en quête de la vérité, plus que jamais déterminée à combattre le mal.

Le plus original dans ce récit est la tournure assez inattendue que prendra cette affaire où Alice devra, malgré elle, rebattre les cartes. Le suspens, quant à lui, est savamment distillé. C’est avec parcimonie que l’auteure insérera de nouveaux personnages tout en maniant l'art de savoir ne pas trop en dire. Quant aux flash-back, ils apporteront de la crédibilité au récit et permettront de comprendre l'itinéraire meurtrier d'un homme qui ira jusqu'au bout de sa folie.

 

 

 

Valentina Giambanco est née dans le nord de l’Italie. Elle est monteuse pour le cinéma et a travaillé sur de nombreux films à succès, anglais et américains, tel que « Quatre mariages et un enterrement ». Elle vit à Londres depuis 27 ans où elle a étudié l’anglais et les arts dramatiques. Á 46 ans, « 13 jours » est son premier roman, traduit dans plus de 10 langues. Elle écrit actuellement son second ouvrage.

 

 

 

 

Editions Albin Michel

542 pages

En librairie le 6 Mars

 

 

 

Prochaine chronique : "Loupo" de Jacques-Olivier Bosco

Editions Jigal

"13 jours" Valentina Giambanco"13 jours" Valentina Giambanco
Commenter cet article

Archives

À propos

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner