Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner

06 Feb

"Ressacs" David-James Kennedy

Publié par Les Polars de Marine

Un homme accidenté de la route est assassiné dans un hôpital militaire de la côte Basque dans des circonstances assez particulières.

L’homme ressentait pourtant une présence. Une vibration froide qui n’évoquait en rien les promptes allées et venues du personnel soignant. Soudain, une vague d’ombre envahit son champ visuel.
Ses pupilles s’agrandirent, son corps meurtri tressaillit, arrachant d’imperceptibles sensations à ses extrémités endolories. Un regard immobile était désormais braqué sur lui.
Une onde glaciale se propagea dans ses veines. Tournant à dix mille tours-minute, sa mémoire lâcha un verdict tombé de nulle part : ce visage, il l’avait croisé, des années auparavant.
Impossible, irréel, surnaturel. Les synonymes martelaient sa conscience. Il avait toujours réfuté l’idée d’un destin céleste ou du Jugement dernier. Toutes ces conneries qu’on inculque aux mômes pour qu’ils foutent la paix aux parents. Il ne croyait en rien, ni en personne, excepté en lui-même.
La seconde d’après, une main pressa sa bouche. Ses yeux s’exorbitèrent, la sinusoïde s’affola sur l’écran du scope.
En un éclair, le passé reflua avec une précision diabolique. Ce visage était mort depuis longtemps.
Il douta de ses sens, des hallucinations étaient en train de l’assaillir, la folie de le ronger. Un cauchemar, il s’agissait d’un cauchemar et il allait se réveiller d’un instant à l’autre. Mais bientôt, une aiguille étincelante apparut devant son regard affolé. Une main enserrait une seringue tel un poignard meurtrier. L’homme perçut des bribes de phrases. On lui susurra quelque chose à l’oreille…
Tu n’aurais jamais dû revenir…
Il sentit l’étreinte se raffermir sur sa bouche, les doigts lui presser les joues comme un étau. A une vitesse prodigieuse, la pointe effilée s’éleva dans l’air, avant de s’abattre sur un écran noir.
Ses muscles faciaux se tétanisèrent sous les coups. Son œil gauche implosa contre les parois de son crâne. Tendu à se rompre, son corps s’arc-bouta, puis retomba en de petits soubresauts, jusqu’à ce que sa conscience soit aspirée par les vapeurs des ténèbres.

JC d’Orgeix, interne, comprend rapidement ce qui est arrivé et disparaît peut de temps après.

Tu veux connaître la fin de l’histoire… Alors viens !

La police arrive sur les lieux une heure à peine après la disparition de l’interne, à la grande surprise de Tom Castille, son confrère, et de Alice, l’officier de permanence chargée de la sécurité.

Qui les a prévenus ?

 

Un mystérieux coup de fil, un décor inquiétant, un mail énigmatique, une disparition, une femme envoûtante et mystérieuse ainsi que des éléments troublants constituent le début de ce thriller assez prometteur.

"Le cap a toujours eu sa dose de souffrance. Ca fait des siècles que ça dure".
"Le cap a toujours eu sa dose de souffrance. Ca fait des siècles que ça dure".
"Le cap a toujours eu sa dose de souffrance. Ca fait des siècles que ça dure".
"Le cap a toujours eu sa dose de souffrance. Ca fait des siècles que ça dure".
"Le cap a toujours eu sa dose de souffrance. Ca fait des siècles que ça dure".

"Le cap a toujours eu sa dose de souffrance. Ca fait des siècles que ça dure".

Tom Castille est déterminé et prêt à tout pour découvrir la vérité et mène l’enquête en parallèle avec la police.

 

« Ressacs » est un bon thriller, excellent page-turner, qui saura séduire les amateurs du genre.

L'auteur a su, tout au long du récit, retranscrire une ambiance assez oppressante où le soleil ne perce jamais l'horizon. Le décor : un hôpital psychiatrique est inquiétant et n'est pas sans rappeler le dernier roman de Franck Thilliez : "Puzzle". 

En conclusion, malgré quelques redites et des personnages qui auraient pu être un peu plus travaillés, ce roman est une belle découverte pour un auteur qui signe son premier ouvrage.

 

 

 

 

Editions Fleuve Noir

428 pages

18,90 €

 

 

"Ressacs" David-James Kennedy"Ressacs" David-James Kennedy
Commenter cet article

Valou076 08/02/2014 18:17

bon je suis venue voir quand même et tu me pousses à sortir ce roman du placard au plus vite !

Marine 09/02/2014 20:12

Tu as bien raison. N'hésite pas à me donner ton avis quand tu l'auras terminé.
Au plaisir de te lire.

Collectif Polar 08/02/2014 03:35

En parfait accord avec ton avis. J'aurai pas dit mieux. C'est plaisant à lire mis c'est pas non plus le coup de cœur. Un bon thriller pour une lecture agréable. Un auteur a suivre car en devenir.

Marine 09/02/2014 20:12

Nous sommes bien d'accord.
Amitiés

Vincent 07/02/2014 22:49

Ce jeune auteur suscite avec son premier roman un engouement certain... Il va donc prendre place dans ma très longue liste de souhaits...

Marine 09/02/2014 20:11

Je te souhaite une bonne lecture Vincent.

Archives

À propos

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner