Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures.

16 Oct

"Angor" * Franck Thilliez

Publié par Les Polars de Marine

Depuis sa greffe du cœur, le gendarme Camille Thibault fait un cauchemar récurrent.

- Je ne sais pas ce que ça veut dire ni d’où ça vient. Cette femme dans mon rêve, elle s’adresse à moi. Elle veut que je lui vienne en aide.
Il suffisait à Camille de baisser les paupières pour voir avec précision une femme : vingtaine d’années, nue, recroquevillée dans un endroit sombre, peut-être une cave ou une grotte. Elle tremblait, elle avait froid, peur. Ses yeux noirs semblaient fixés sur Camille qui la regardait depuis son rêve, telle une spectatrice impuissante.

Deux employés de l’Office National des Forêts se rendent dans les environs de Compiègne, sur les lieux où de violents orages ont causé des dégâts considérables. L’un d’entre eux s’approche d’une cavité laissée par un arbre déraciné quand…

Le faisceau lumineux dévoila des parois lointaines, régulières. Jules tourna la tête sur la gauche et vit des racines d’autres arbres pendre, pareilles à des lianes. Il plissa les yeux. Au fond de la cavité, il aperçut une montagne de boîtes de conserve ouvertes et vides. Il y en avait des centaines.
Aux alentours, sur le sol, un nombre incalculable d’allumettes grillées.
- Qu’est-ce que c’est que ce bordel ?
Au moment où il regarda de l’autre côté, il aperçut deux yeux presque blancs, dépourvus d’iris.
Des yeux de démon.
Soudain, une main venue du fond du trou lui agrippa les cheveux et tira de toutes ses forces.
Englouti dans l’obscurité, Jules hurla.

Sharko et Lucie, quant à eux, pouponnent avec leurs jumeaux : Jules et Adrien âgés de deux mois. Mais Sharko n’a guère le temps de goûter aux joies de la paternité, étant rapidement appelé sur cette nouvelle affaire.

 

Camille avait une malformation cardiaque congénitale. Un nouveau cœur lui a été greffé il y a à peine un an mais elle fait un rejet.

Ce qui veut dire que le temps lui est désormais compté. Non en années ni en mois mais en semaines. Anéantie par cette nouvelle, hantée par ce cauchemar récurrent, elle souhaite connaître l’identité du donneur mais se heurte au refus catégorique du médecin qui ne peut accéder à sa requête, la loi de bioéthique de 1994 ne le permettant pas. Alors, elle veut au moins comprendre.

Ce cœur vous transmettrait des souvenirs, des gestes, des goûts qui ne vous appartiennent pas, et qui seraient ceux de votre donneur. On appelle cela la mémoire cellulaire.

Une nouvelle terrible qui annonce donc à cette jeune femme une mort imminente si elle refuse les soins que lui propose l’hôpital en attendant un nouveau donneur. Mais Camille ayant vécu dans ce contexte depuis sa plus tendre enfance, elle refuse catégoriquement et signe une décharge.

Le seul rai de lumière filtrant est que, selon son médecin, elle a ressenti l’angor, ce qui n’arrive que chez deux ou trois pour cent des personnes greffées du cœur.

Il s’agit d’une douleur vive dans la poitrine que le receveur, normalement, ne peut pas ressentir. Lorsqu’on prélève le cœur chez un donneur, on sectionne évidemment toutes les terminaisons nerveuses. Ces dernières ne sont jamais rétablies chez le receveur. Durant l’opération de greffe, on reconnecte les veines, les artères, pas les nerfs. Et donc, dans la plupart des cas, le greffon est insensible à toute douleur. On pourrait vous planter une aiguille dans le cœur, vous ne sentiriez rien.

Dans ce nouvel opus des aventures de Sharko et Lucie Hennebelle, Franck Thilliez met en exergue la folie des hommes et la noirceur de l’âme humaine. Des personnages au caractère fort et déterminé qui gravitent autour d’une intrigue aux ramifications et facettes multiples et qui se devront de reconstituer un puzzle complexe tout en côtoyant l’horreur.

Plusieurs thèmes sont abordés : la mémoire cellulaire, la greffe d’organes ainsi qu’un pan de l’histoire : le franquisme. 

"Angor" * Franck Thilliez
"Angor" * Franck Thilliez
"Angor" * Franck Thilliez
"Angor" * Franck Thilliez
"Angor" * Franck Thilliez

Un livre très sombre et que j’ai trouvé bien meilleur que « Puzzle » qui m’avait un peu déçue mais à qui, selon moi, il manque un petit quelque chose. Les différents thèmes - qui n'apparaîtront toutefois que secondaires lorsque le lecteur découvrira le noeud du récit - abordés par l’auteur sont très intéressants et auraient mérité d’être un peu plus développés. Mais Franck Thilliez a choisi de mettre l’accent sur la partie thriller et sur certaines scènes où le lecteur se demandera si les protagonistes parviendront à canaliser la folie et surtout à sortir psychologiquement indemnes de cette enquête terrifiante. Toutefois, le dénouement de l'intrigue est, quant à lui, très travaillé et l'on mesure une fois de plus le travail de recherche qui caractérise l'auteur.

 

Un roman que je recommande à tous les amateurs du genre.

 

 

 

 

Editions Fleuve Noir

21,90 €

619 pages

"Angor" * Franck Thilliez
"Angor" * Franck Thilliez
Commenter cet article

zazou 18/01/2015 18:48

Je n'ai encore jamais lu de Thilliez. Il va falloir que je m'y mette

Les Polars de Marine 21/01/2015 18:28

Dans ce cas, je te conseille de commencer par la Chambre des Morts. Excellent !

Archives

À propos

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures.