Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner

29 Nov

"Retour aux sources" Jean-Marie Palach

Publié par Les Polars de Marine

Station François-Xavier – ligne 13 – Paris.

Un homme est poussé sur une rame de métro.

Son identité est très rapidement révélée : Domi Nativel, député Réunionnais, appartenant à la garde rapprochée du Président de la République nouvellement élu.

La commissaire Clémence Malvoisin est saisie de l’enquête, subordonnée par le commandant De Langlade.

La victime était un homme au passé meurtri :

- Vous ne connaissez pas la triste histoire des « enfants de la Creuse » ?
[…]
- Voilà, près de deux mille enfants réunionnais ont été déplacés par les autorités françaises, dans les années soixante et soixante-dix, dans le but de repeupler les départements victimes de l’exode rural, comme la Creuse, le Tarn, le Gers, la Lozère, les Pyrénées-Orientales. L’idée était d’utiliser la démographie très élevée de l’île pour compenser les déficits métropolitains. Mais les services locaux ont interprété avec un zèle outrancier les instructions officielles. Ils ont, de fait, soustrait nombre d’enfants à leurs familles, des familles indigentes, des mères seules, en leur promettant monts et merveilles. Les gamins devaient revenir tous les ans, effectuer de brillantes études, être convenablement logés et nourris.
- Dans ces conditions, l’opération pouvait se justifier, s’il s’agissait d’améliorer leur sort, glissa prudemment la commissaire.
- En réalité, la majorité des enfants ont transité dans un foyer, puis été placés dans des fermes où des paysans incultes les ont exploités, en les privant d’école, de chauffage, d’affection, avec l’aval de l’Etat ! Et personne ne leur a jamais offert un voyage de retour.

Un homme qui, de part sa fonction initiale et grâce à son charisme et à sa force de caractère, était parvenu à se hisser dans les hautes sphères de la vie politique. Mais qui, de part ses prises de position publique, s’était attiré la haine de nombreux élus. 

- Je crains de ne pas avoir évoqué toutes les sources d’ennuis de Nativel. Ce type avait un génie pour se créer des ennemis. Les notes confidentielles mentionnent des querelles foncières, dans son île. Ici, il travaillait sur le dossier des retraites, vous savez, le président a annoncé qu’une concertation aurait lieu, avec les organisations syndicales. C’est un dossier brûlant, des milliards sont en jeu. Des sociétés d’assurance et des banques espèrent tirer le gros lot. Si les pensions diminuent, les gens sont incités à souscrire des produits d’épargne auprès d’elles, enfin, ceux qui ont les moyens. Le Gouvernement peut au contraire décider d’augmenter les prélèvements obligatoires et de maintenir le niveau actuel des retraites. Je suppose que Nativel penchait pour cette option. Le président aurait probablement tenu compte de son avis. Certains ont pu essayer de l’infléchir et, faute d’y parvenir, choisir de s’en débarrasser.

Une enquête qui s'avère assez complexe. Les suppositions vont bon train et toutes les hypothèses sont étudiées.

 

Des rebondissements, une instruction mi-Parisienne, mi-Réunionnaise qui n’est pas pour déplaire, une écriture fluide - même si, à certains moments, elle aurait mérité d'être légèrement plus travaillée -, une construction et un plan bien établis sont les atouts majeurs de ce roman.

L’auteur arrive à maintenir l’attention du lecteur mais aurait pu, en densifiant son intrigue, en la rendant plus complexe, créer un effet de surprise final plus étonnant.

"Retour aux sources" Jean-Marie Palach
"Retour aux sources" Jean-Marie Palach
"Retour aux sources" Jean-Marie Palach
"Retour aux sources" Jean-Marie Palach
"Retour aux sources" Jean-Marie Palach

Pavillon Noir Editions

14 €

255 pages

"Retour aux sources" Jean-Marie Palach"Retour aux sources" Jean-Marie Palach
Commenter cet article

Marine 30/11/2014 09:55

Paul,

Nous sommes parfaitement d'accord.
Sur tous les points

Amitiés

Oncle Paul 30/11/2014 08:30

Bonjour Marine
J'ai été assez envoûté par ce roman et l'éclairage porté sur les Enfants de la Creuse remet en cause certains aspects jugés positifs de la colonisation. En réalité c'est le cynisme des hommes politiques qui est dénoncé ainsi que l'agissement de certains profiteurs. J'ai bien aimé ce roman qui aurait pu bénéficier de certains réajustement comme tu le souligne, mais il ne faut pas oublier qu'il est édité par une petite structure. Un éditeur parisien aurait peut-être fait retravailler ce texte. Peut-être. Néanmoins une agréable surprise
Bonne journée

Archives

À propos

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner