Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner

30 Jan

"Que ta volonté soit faite" Maxime Chattam

Publié par Les Polars de Marine

Carson Mills est une petite bourgade des Etats-Unis. Un endroit où la nature a ses droits et qui pourrait ressembler à un petit coin de paradis : champs de coquelicots, forêts, jolies maisons et des habitants qui se connaissent tous et vivent en harmonie. Tout serait donc idyllique s'il n'y avait la présence d'un homme : Jon Petersen. Un homme qui, dès son plus jeune âge, découvrit le pouvoir de vie et de mort sur autrui en infligeant les pires sévices qui soient à des animaux. Son occupation favorite : faire du caramel d’insectes...

Incarnation du mal à l’état pur, il détruit pour le seul et unique plaisir de détruire. Incapable d’éprouver la moindre compassion, le moindre sentiment humain, la moindre joie. Il n’est que noirceur. Un homme au physique sec et lointain, distant. Son unique raison de vivre : faire souffrir. 

Ingmar haussa les épaules.
- Le Mal a besoin de vaisseaux vivants pour se transporter, dit-il, et je crois bien que notre Jon est de ceux-là. Il a été choisi. Je prie pour que le Malin ait quitté notre garçon en même temps que la violence s’écoulait hors de son âme.
Derrière la porte, le gamin avait tout entendu. Mais il n’en avait cure. Il n’avait d’yeux que pour ce qui se passait dehors, derrière la ferme. Une question lui trottait dans la tête encore et encore depuis la veille sans qu’il parvienne à se la retirer de l’esprit. Au début c’était avec les intonations de Tyler qu’elle se répétait inlassablement, mais depuis le réveil, c’était avec sa propre voix qu’elle résonnait.
Jon observait Hanna à genoux en train de cueillir des légumes dans le potager. Et il se demandait si c’était vrai qu’elle avait la chatte plus chaude que l’enfer.

Le shérif Jarvis, représentant de l'autorité de la ville, va tenter de faire la lumière sur une série de viols perpétués sur de toutes jeunes filles. 

Mais cette tâche est loin d'être aisée. 

Le viol de Louise Mackie resta sur le cœur de Jarvis Jefferson comme un caillot irréductible, se rappelant de temps à autre à son souvenir avec une pointe douloureuse dans la poitrine. Dans les semaines qui suivirent l’affaire, le shérif interrogea tous les suspects possibles, explora leurs alibis dans le détail, il sonda les rares voisins en quête du moindre témoignage, et retourna par trois fois s’entretenir avec la victime qui n’avait rien de plus à lui raconter. L’ordure s’en tira à bon compte et Jarvis pensa pendant de nombreuses années qu’il mourrait avec cet échec, un de plus parmi la petite poignée accumulée au fil des décennies, ceux-là mêmes, songeait-il, qui finiraient un jour par l’emporter dans la tombe, chacun formant à sa manière une tache de ténèbres sur son âme qui nidifiait à terme pour le cancer ou la crise cardiaque. Il était loin, à cette époque, d’imaginer que tout finirait par ressortir, et d’une manière totalement inattendue.

"Que ta volonté soit faite" Maxime Chattam
"Que ta volonté soit faite" Maxime Chattam
"Que ta volonté soit faite" Maxime Chattam

 

Avec ce tout dernier roman, Maxime Chattam change de registre.

«Que ta volonté soit faite » est ce que l’on peut appeler un « roman d’ambiance » ou « roman d’atmosphère ». Le suspens n’y est pas omniprésent, le lecteur sachant en effet tout des agissements du protagoniste. Les adeptes de thrillers risquent donc de ne pas y trouver leur compte, l’accent étant volontairement mis sur les descriptions. L’auteur travaille beaucoup la noirceur et la profondeur des personnages. Toutefois, le récit prendra une autre tournure dans les 250 dernières pages du récit. Une fois qu’un événement de taille se sera produit.

En ce qui me concerne, mon champ de comparaison est assez limité, n’ayant lu qu’un ouvrage de cet auteur : « La patience du Diable » qui ne m’avait d’ailleurs nullement convaincue. Mais dans le cas présent, j’avoue avoir été agréablement surprise. Le style est de bien meilleure qualité et force est de constater que l’auteur manie le suspens avec brio.

La présence d’un narrateur inconnu est d’ailleurs assez originale. 

Avant d’aller plus loin, je me dois de vous avouer que cette histoire n’est pas vraiment la mienne. C’est la nôtre.
Qui je suis n’a que peu d’importance, ce qui compte, c’est ce que je sais et comment je vais vous le raconter.

Quant au final, les nombreux avis que j’avais pu glaner sur le net laissaient entendre qu’il était « bluffant ». En ce qui me concerne, j’avoue avoir été déçue. Dans les dernières lignes, l’auteur glisse que la fin d’un roman policier « n’est jamais à la hauteur ». Effectivement, force est de constater que, souvent, l’on peut être déçu(e) par le dénouement de l’intrigue. Dans le cas présent, l’auteur a tenté un « coup de bluff » mais qui ne m’a nullement  convaincue. Mais encore une fois, cela ne reste qu’un avis très personnel.

Quant à l’identité du mystérieux narrateur, le lecteur pourra aisément la deviner s’il a été attentif aux détails du récit.

 

Quoi qu’il en soit et malgré cette dernière note négative, j’ai apprécié l’atmosphère qui se dégage de ce roman et la compassion, la sympathie ou l’aversion que l’on pourra éprouver à l’égard de certains personnages. Et ce, même si certaines scènes sont particulièrement difficiles et parfois insoutenables, surtout si l’on aime les animaux.

 

 

 

 

Editions Albin Michel  

21,90 €

361 pages

"Que ta volonté soit faite" Maxime Chattam

Alors si vous avez déjà lu cet ouvrage et que vous l’avez apprécié ou bien si vous comptez vous le procurer prochainement et que vous aimez les romans d’ambiance, je ne peux que vous recommander les ouvrages suivants (entre autres) :

 

"Seuls les vautours"

"L'appel du mal"

"Les voix du crépuscule"

"L'île des ombres"

"Nymphéas noirs"

"658"

"N'ouvre pas les yeux"

"Ne réveillez pas le diable qui dort"

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner