Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner

31 Aug

"L'enfant aux cailloux" Sophie Loubière

Publié par Les Polars de Marine

Elsa Préau est une retraitée ordinaire. Une vieille dame un peu trop seule qui observe ses voisins pour tromper l’ennui. Et qui, à force d’épier, se persuade que la famille d’à côté a des choses à cacher.

En plus de leurs deux enfants, rayonnants, un troisième apparaît parfois – triste, maigre, visiblement maltraité. Un enfant qui semble appeler à l’aide, un enfant qui lui en rappelle un autre…

 

Mme Préau jouissait d’une vue correcte pour son âge. Il lui était cependant difficile de voir net au-delà d’une certaine distance, même avec ses lunettes. Aussi décida-t-elle début août d’acquérir auprès de l’opticien M. Papy une paire de jumelles de théâtre.
La raison à cela : le garçonnet sous le bouleau pleureur. Son absence de contact entre lui et le reste de la famille l’intriguait. Cela relevait sans doute d’un tempérament solitaire ou d’une tendance au repli sur soi. Mais cette attitude aphasique à la limite de la prostration était singulière. Jamais il ne tenait dans ses mains de jouet, se contentant de brindilles et de cailloux. Et s’il arrivait bien de temps à autre à Mme Préau de croiser le petit frère et la sœur sur le trottoir au retour de la boulangerie avec leur père, l’un sur son vélo, l’autre debout sur une trottinette, jamais encore la vieille dame n’avait vu le garçonnet en dehors de chez lui. Et cela était troublant.

Encore plus troublant : Elsa Préau commence à retrouver des cailloux couverts de sang le long de sa fenêtre et à entendre des bruits au milieu de la nuit.

Sauver cet enfant devient alors une véritable obsession. Mais de cet enfant, nulle trace. Ses voisins n’en ont que deux. Ni la police, ni les services sociaux ne la croient.

 

Alors, qui est Elsa Préau ? Une vieille dame solitaire sénile ou bien une vieille dame réellement en proie à des faits anormaux et inquiétants ? Et qui est ce jeune garçon visiblement maltraité et qui semble appeler désespérément à l’aide ?

Fiction ? Réalité ? Où se situe la frontière ?

 

Elsa Préau - un personnage particulièrement bien étudié. Une simple retraitée qui, sous ses airs de « vieille dame respectable » étudie, observe, scrute et livre sa bataille - une bataille personnelle et envers et contre tous -, qui passe certains faits sous silence et dissimule volontairement certains secrets, qui livre le présent mais ne dévoile que très peu son passé. Et qui en est d’autant plus énigmatique.

Convaincue que ses voisins ont bien un troisième enfant, ses investigations et la petite enquête qu’elle mènera ira crescendo et certains de ses actes sont « délicieusement » cyniques à souhait. Quant à l'ambiance, elle ne sera pas sans vous faire penser à deux grands maîtres du suspens : Hitchcock et Agatha Christie.

Vous mènerez l’enquête avec elle et, peut-être, devinerez-vous qui appelle quotidiennement à heures régulières ?...

 

Le récit est assez lent, à l’image de la paisible vie que mène Elsa depuis que son fils unique est parti et exerce  la profession de médecin. Mais à aucun moment l’intrigue est ennuyeuse car elle sait parfaitement vous manipuler. Inévitablement, vous irez dans sa direction. Vous choisirez de croire en la folie ou non. Mais quand vous lirez les dernières lignes, vous aurez la satisfaction d’être surpris(e ) et ne pourrez que saluer le talent de l’auteure qui possède un talent incontestable et indéniable de conteuse.

 

« Un petit bijou d’invention, d’humour et de suspense » déclare Franz-Olivier Giesbert.

Les férus de romans policiers y trouveront effectivement largement leur compte.

Je ne saurai que vous recommander cet ouvrage paru en poche et qui a reçu quatre prix littéraires :

 

. Le prix Lion Noir 2012,

. Le prix de la ville de Mauves 2012,

. Le prix des Ancres Noires 2013,

. Le prix de la ville de Fléville 2012.

 

 

Pocket

350 pages

 

 

"L'enfant aux cailloux" Sophie Loubière
Commenter cet article

Nicolas 05/05/2017 14:19

Roman intéressant et original, mais quand mêmen un poil longuet. Cela reste tout de même une bonne lecture dans l'ensemble, même si ce ne fut pas un coup de coeur.

Les Polars de Marine 22/05/2017 10:31

Oui, il est vrai que le récit est assez lent. Mais cela est volontaire de la part de l'auteure et, comme je le soulignais dans ma chronique, à l'image de la vie paisible que mène la protagoniste. Sophie Loubière est une auteure qui ne déçoit pas, quoi qu'il en soit .

Archives

À propos

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner