Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures.

03 Feb

"Les petites filles" Julie Ewa

Publié par Les Polars de Marine

1991 : à plus de 8.000 kilomètres de la France, Li-Li Dai vient de mettre au monde une petite fille.

« Encore »…

Et ce, pour la quatrième fois…

Un sentiment de panique gagna Sun.
- Madame Dai, où est le bébé ?
La jeune femme avait détaché chaque syllabe, en epérant intimider la belle-mère. Mais celle-ci grinça des dents.
- Ce n’était pas un bébé, juste une fille.
Et sous l’œil horrifié de Sun, elle désigna le seau posé sur le buffet. Sun s’approcha d’un pas, puis recula brusquement, manquant de trébucher.
Une main minuscule dépassait du seau en métal. Une main qui remuait encore.

2013 : Lina, jeune étudiante et bénévole aux Blouses Roses – une association qui s’occupe de malades et personnages âgées d’établissements médicaux – décide de partir en Chine pour un séjour de dix mois dans le cadre de ses études. Mais à peine a-t-elle atterri sur le sol Chinois qu’elle est accostée par Thomas qui travaille dans une O.N.G.

- Je ne sais pas si vous allez accepter. Honnêtement, je pense que peu de personnes accepteraient de faire ce que je vais vous demander. Depuis deux mois, j’ai tout essayé pour trouver une solution… Rien ne vous oblige à m’aider, mais j’ai le sentiment que vous êtes différente. Ne me demandez pas pourquoi, j’ai vu votre profil et je vous fais confiance. Mon intuition me trompe rarement…
- Je vous avoue que vous me faites un peu peur, répondit Lina. Allez droit au but, quel est le problème ?
Thomas se pencha vers elle et baissa d’un ton :
- Des disparitions d’enfants.

Lina accepte donc de se rendre à Mou Di pour enquêter. Mais quand un mystérieux assassin élimine un à un tous ceux qui semblaient détenir des informations, elle comprend que le piège est en train de se refermer sur elle et que son obstination à découvrir la vérité risque de s’avérer très dangereux, tant pour les villageois que pour elle.

 

Un style très fluide, une écriture parfaitement maîtrisée et une immersion totale au cœur d’une Chine souvent méconnue du simple touriste et bien loin des clichés traditionnels : autant de qualités qui font de cet ouvrage un excellent page-turner. Le lecteur sera captivé par ce récit qui va au-delà de l’enquête policière classique. Car ce sont en effet les travers d’une Société qui a prôné la politique de l’enfant unique pendant des décennies que l’auteure a choisi de pointer du doigt. Un pays qui vieillit et qui, à force de privilégier les garçons, manque de femmes à ce jour. « Le meilleur exemple d’une phallocratie qui s’était fait prendre à son propre piège »

 

« Les filles sont nées pour souffrir, dommage qu’elles ne soient pas des garçons »

« Dans ces villages miséreux, ne pas avoir de fils ou de petit-fils était plus grave que de ne pas avoir de maison ou de terre »

         Xinran

 

On notera, à ce titre, que les personnages de Julie Ewa ont tous beaucoup de charisme et plus particulièrement les femmes : Sun, Lina et Chi-Ni, petite fille très précoce pour son âge. Des femmes qui évoluent dans une Société où il faut savoir se faire une place, l’importance ayant toujours été donnée aux hommes. Ce, de part les traditions et la politique de l’enfant unique mise en place en 1979 visant à éviter la surpopulation du pays. Une politique ayant empêché la naissance de près d’un demi-milliard de personnes. Les résultats ont donc été à la « hauteur des espérances » du pays, l’indice de fécondité étant officiellement de nos jours de 1,7 enfant par femme contre 2 en France. La richesse par habitant a progressé plus vite que la population et a ainsi mis fin aux périodes de famines meurtrières qu’a connu ce pays jusqu’aux années 1960. La Chine est devenue en 2008 la troisième puissance mondiale.

Mais les conséquences furent également graves pour les femmes : la pratique de politiques autoritaires de stérilisation et d’avortement forcées et la préférence donnée aux garçons par les familles a entraîné des avortements et infanticides en très grand nombre. La Chine est à ce jour le pays où le sex-ratio (pourcentage hommes-femmes) est l’un des plus déséquilibrés dans le monde.

Les amendes infligées aux familles ayant déclaré plus d’un enfant ont également pénalisé les plus pauvres, les plus riches pouvant, quant à eux, s’en acquitter.

Mais la conséquence la plus néfaste à ce jour est le vieillissement de la population, un problème accru par l’absence de systèmes de retraites et peu de descendance pour soutenir et accompagner les personnes âgées, tant moralement que physiquement et financièrement.

Autant de raisons qui ont incité le gouvernement actuel à désormais autoriser les couples Chinois à avoir deux enfants. C’est donc une décision historique que le régime chinois a annoncé le jeudi 29 Octobre 2015, mettant ainsi fin à 36 ans de politique de l’enfant unique.

 

« Les petites filles » est un ouvrage où le suspens est parfaitement entretenu et ce, jusque dans les dernières pages. Quant à la fin, elle est aussi cruelle qu'inattendue.

Julie Ewa, jeune alsacienne âgée de à peine 24 ans, saura, j’en suis convaincue, se faire très rapidement un nom dans la littérature policière et on ne peut que l’encourager à poursuivre dans la voie de l’écriture.

Il est à noter que cette jeune auteure a obtenu le Prix du Polar 2012 pour son premier roman « Le bras du diable ».

Comme beaucoup de femmes chinoises, Li-Li vivait dans une parfaite soumission, obéissant au doigt et à l’œil à un époux qu’elle n’avait jamais aimé, mais qu’elle devait honorer et servir, comme le préconisait Confucius. Après son mariage, elle avait quitté sa famille et ses amis pour accomplir le devoir de toute femme qui se respecte : satisfaire son mari en lui donnant un fils.

"Les petites filles" Julie Ewa
"Les petites filles" Julie Ewa
"Les petites filles" Julie Ewa
"Les petites filles" Julie Ewa
"Les petites filles" Julie Ewa
"Les petites filles" Julie Ewa
"Les petites filles" Julie Ewa
"Les petites filles" Julie Ewa
Commenter cet article

lewerentz 03/02/2016 18:30

Pourquoi pas ? Je le note

Les Polars de Marine 03/02/2016 20:15

Excellente immersion en terre chinoise.
Je vous souhaite une bonne lecture.

Archives

À propos

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures.