Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner

14 May

"Carnets noirs" Stephen King

Publié par Les Polars de Marine

Tout commence en 1978. John Rothstein aurait dû fêter ses 80 ans. Mais trois hommes en ont décidé autrement. Trois hommes dont Morris Bellamy, furieux que l’auteur ait décidé de mettre fin aux aventures de son héros Jimmy Gold.

Un meurtre auquel il conviendra d’ajouter le vol d'un nombre considérable de carnets noirs inédits.

 

31 ans plus tard…

Tom et Linda Saubers subissent de plein fouet la crise de l’emploi. Tom, ancien agent immobilier, vient d’être licencié et le seul salaire de Linda ne suffit pas à subvenir aux besoins de la famille. Il décide de se rendre à une foire à l’emploi.

Les demandeurs d’emploi continuaient d’arriver, leurs voitures pointant le nez au bout de Marlborough Street à travers le brouillard qui s’épaississait. La queue s’étirait loin après les poteaux à présent et elle ne zigzaguait plus. Tom croyait avoir pris la mesure des difficultés économiques qui frappaient actuellement le pays – n’avait-il pas lui-même perdu un travail, un très bon travail ? – mais, alors que les voitures ne cessaient d’arriver et la file de s’allonger (il n’en voyait plus le bout), il commença à voir les choses sous un angle nouveau et terrifiant. Peut-être que difficultés n’était pas le mot juste. Peut-être que le mot juste était désastre.

Une soirée qui va virer au cauchemar, un conducteur fou au volant de sa Mercedes ayant choisi ce moment pour foncer dans la foule… Tom sera très lourdement handicapé. Il ne pourra jamais recouvrer l’usage total de ses jambes.

Pete et Tina, les deux enfants du couple, supportent de plus en plus difficilement les disputes incessantes de leurs parents. Tom est en béquilles et tout espoir de retrouver un jour un travail lui est ôté. Alors la tension monte et Pete est comme tous les enfants. Il déteste voir ses parents se disputer. Un soir, alors que les cris ne sembleront jamais devoir cesser, il s’éloigne de la maison et c’est avec un très lourd secret qu’il rentrera chez lui quelques heures plus tard.

Il a en effet trouvé une malle remplie de billets et de carnets noirs. Une malle enterrée 31 ans auparavant non loin de leur domicile…

"Carnets noirs" Stephen King
"Carnets noirs" Stephen King
"Carnets noirs" Stephen King

La tournure que prendront alors les événements sera pour le moins originale.

Ce nouveau roman de Stephen King n’est ni un roman d’horreur, ni un thriller ; mais un grand roman noir où l’auteur entraîne son lecteur dans l’univers de l’écrivain et renoue avec l'un de ses thèmes qui lui et cher (déjà abordé dans "Shining" ou "Misery"). Cette fois, il mettra en scène un fan qui perd la raison en assistant, impuissant, à la fin programmée des péripéties de son héros.

Le lecteur pourra mesurer le pouvoir de la fiction, capable de susciter le meilleur comme le pire ainsi que l’hommage rendu à la littérature Américaine.

Tout ce qui fait que l’on peut être amoureux de la lecture est parfaitement retranscrit : le sentiment d’évasion, l’empathie pour un ou des personnages auxquels l'on peut parfois s’identifier, et tant d'autres raisons que les lecteurs assidus connaissent si bien. Faire une liste exhaustive serait bien difficile, d'autant plus que, même si beaucoup des raisons qui nous poussent à "dévorer" les romans nous sont communes, certaines sont différentes et personnelles. Et souvent liées à notre personnalité et à notre vécu.

Cette paranthèse étant refermée, on pourra également, au-delà du récit, apprécier l’importance particulière qui est accordée à la fratrie. Car ce sera Pete qui occupera le rôle principal de ce récit original parfois desservi par un humour grinçant. Et le rôle de sa petite soeur Tina ne sera pas négligeable non plus. 

 

Il est important de savoir que « Carnets noirs » de son titre originel : « Finders keepers » est le second volet d’une trilogie après « Mr Mercedes ». Le troisième ouvrage à paraître sera : « The suicide prince ». Il sortira aux Etats-Unis en juin prochain. 

Et force est de constater que (la question étant assez récurrente), même dans certaines trilogies, on peut indépendamment lire les romans et que tout se suit et ne se ressemble pas forcément : personnellement, je n’ai pas dépassé les 150 premières pages de Mr Mercedes…

Mais je n'ai toutefois pas oublié cette première scène glaciale et terrifiante que j'ai d'ailleurs eu l'impression de relire dans les premières pages de "Carnets noirs".

Dans le cas présent, le rythme n'est guère plus rapide que dans le premier opus, mais l’originalité du thème abordé fait que la curiosité l’emporte et ce ne sera que lorsque le détective Bill Hodges entrera en scène que le récit prendra une autre dimension et deviendra encore plus addictif. Mais assez tardivement toutefois. 

Que va-t-il se passer ? Comment utiliser une telle somme sans éveiller de soupçons ? Et surtout, qu’est-ce que Pete pourra faire de ces carnets, certes inédits, mais écrits de la main d’un auteur tellement célèbre qu’ils sont comme certaines œuvres d’art : invendables ; d’autant plus que ce même auteur n'est pas mort de mort naturelle…

Et surtout, où se situe la frontière entre le bien et le mal ?

Car, même si cela est implicite, l'on ne pourra s'empêcher de se poser la question. 

 

 

 

 

Albin Michel  

Traduit de l’américain par Océane Bies et Nadine Gassie

346 pages   

22,50 €

"Carnets noirs" Stephen King
"Carnets noirs" Stephen King
Commenter cet article

Archives

À propos

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner