Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner

23 May

"Trouble" - Stéphanie de Mecquenem -

Publié par Les Polars de Marine

Tiphaine Dumont, jeune coroner, est appelée pour tenter de résoudre une enquête sur le campus universitaire où elle suit des cours de criminologie.

La jeune fille gisait, habillée. La coroner s'approcha et constata la rigidité cadavérique, ce qui expliquait la puanteur. Les cheveux de la morte étaient gras et ses ongles peu soignés. Plusieurs flacons de pilules vides provenant de pharmacies différentes étaient étalés sur la table de nuit. De la classe des benzodiazépines à en croire les étiquettes. Comment avait-elle pu s'en procurer autant ? Tiphaine allait devoir éclaircir ce point. A côté, plusieurs livres de développement personnel étaient empilés : Comment survivre à un viol, Comment réagir face au harcèlement. Elle les feuilleta rapidement. Ils étaient remplis d'annotations, des passages avaient été soulignés. Et puis, à côté, une lettre. Tiphaine la parcourut, puis la glissa avec précaution dans un sachet en plastique avant de la mettre dans sa mallette, où elle rejoignit les flacons. Sur un bureau, des manuels de droit étaient éparpillés aux côtés d'un ordinateur portable qu'elle récupéra. Elle inspecta ensuite la salle de bains. L'armoire à pharmacie ne contenait que les produits habituels pour une jeune Nord-Américaine.

Selon toutes les apparences, la jeune femme aurait mis fin à ses jours, mais la jeune coroner relève des faits inquiétants et ne croit pas en la thèse du suicide.

D'autant plus que d'autres corps seront rapidement découverts.

 

Après : "Mauvais sang" et "Le silence des cris", Stéphanie de Mecquenem aborde le thème du harcèlement et de la bipolarité et, dans un souci de précision et de cohérence, livre un roman parfaitement documenté et maîtrisé. Rien n'est laissé au hasard et ce, pour le plus grand plaisir du lecteur.

"Trouble" - Stéphanie de Mecquenem -
"Trouble" - Stéphanie de Mecquenem -
"Trouble" - Stéphanie de Mecquenem -
"Trouble" - Stéphanie de Mecquenem -
"Trouble" - Stéphanie de Mecquenem -
"Trouble" - Stéphanie de Mecquenem -
"Trouble" - Stéphanie de Mecquenem -
"Trouble" - Stéphanie de Mecquenem -
"Trouble" - Stéphanie de Mecquenem -

Tiphaine sortit de sa mallette une copie de la lettre laissée par Nadia et la lui rendit :
Pardon de vous imposer ça, mais je n'y arrive plus. Je ne peux pas pas continuer sachant que cela ne s'arrêtera peut-être jamais. Ils ne seront pas punis. Ils ne peuvent même pas être poursuivis. Pas assez de preuves, soi-disant. Et, comme ils m'ont droguée, mon témoignage, ou du moins ce dont je me souviens c'est-à-dire de m'être réveillée nue dans la chambre le vagin en sang et des douleurs atroces dans le bas-ventre, n'est pas recevable. Je voudrais qu'ils crèvent tous. Mais il ne leur arrivera rien, et demain ce seront peut-être les juges ou les avocats ou bien les hommes politiques les plus influents de ce pays. Cela me dégoûte. Ils m'ont détruite et il s'apprêtent à prendre le pouvoir. Quant aux photos de moi qu'ils ont ensuite postées sur Facebook, la police ne peut rien faire non plus …
« Malheureusement, il nous est impossible de déterminer qui a appuyé sur le bouton et la prise d'images n'est pas en soi un délit ».
Puis, ce fut le harcèlement de toutes parts sur les autres réseaux et, là encore, la police n'a rien fait :
« Malheureusement il n'y a aucune loi régissant le harcèlement sur internet. »
Comment après cela pourrais-je encore avoir envie de participer à la justice de ce pays ? Il n'y a pas de justice future c'est eux, et je ne suis pas de taille à me battre. Je suis fatiguée et je préfère en finir.

Nadia.

Tiphaine et Sir Jeffrey – épigraphiste à la retraite - deux personnages qui ont pris naissance sous la plume de l'auteur dans « Mauvais sang » y entretiennent une relation toujours aussi truculente et évoluent dans la même ambiance très British et feutrée qui aurait tant plu à Miss Marple ou à Jessica Fletcher dans Arabesque. L'écriture, quant à elle, est toujours très visuelle et toute en finesse et a très nettement progressé par rapport à « Mauvais sang » - seul léger bémol que j'avais alors relevé dans ce précédent roman -.

 

Stéphanie de Mecquenem manie avec brio l'art de la suggestion et livre un récit où enquête et nature se conjuguent très habilement. Vous goûterez aux saveurs des paysages Québecois et vous laisserez enivrer par les odeurs automnales d'un pays où la nature est reine.

 

A recommander très vivement.

 

 

Editions Lajouanie

320 pages

Format semi poche

19 euros

 

 

A noter :

Jeudi 8 Juin prochain

à partir de 18h30

14, rue Crespin du Gast

75.011 Paris

Rencontre dédicace.

"Trouble" - Stéphanie de Mecquenem -
"Trouble" - Stéphanie de Mecquenem -
Commenter cet article

Archives

À propos

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner