Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures.

21 Nov

"Retour à Duncan's Creek" - Nicolas Zeimet -

Publié par Les Polars de Marine

Nul plaisir, vraiment, ne vaut la lecture ; on ne s'en lasse jamais tandis qu'on se lasse du reste.

Sam Baldwin fait appel à son ami d'enfance : Jake Dickinson.

Les années se sont écoulées, le temps a passé et les chemins se sont séparés.

 

Mais une première amitié est comme un premier amour. Elle ne s'oublie jamais et trente années ne s'effacent pas d'un trait. Et ce, même si les deux amis ne se sont pas vus depuis plus de huit ans. C'est donc sans réfléchir que Jake ira retrouver Sam.

Ce voyage, au cours duquel il traversera quatre Etats le fera plonger dans le puits des souvenirs. Souvenirs heureux et moins heureux.

Je fis descendre la boule que j'avais dans la gorge. Mes entrailles semblaient de plomb. Trente ans d'amitié, et la revoir me terrifiait encore. Le temps est une pourriture. Il vous prend tout, la jeunesse, l'innocence, l'insouciance. L'espoir. Tout ce qu'il vous laisse, ce sont les souvenirs.

Mais il y a des vérités qui sont terribles à découvrir, des vérités qui font mal. Le poids du secret, de la honte, de la culpabilité. Les voiles devront se lever sur le chemin qu'entreprendra Jake et c'est à lui que reviendra la très difficile tâche de boucler la boucle.

Le point final sera apposé là où tout a commencé  : à Duncan's Creek.

Dès le début du roman, le lecteur se demandera ce qui a bien pu se passer de si grave il y a plus de 30 ans et quel est ce si lourd et sombre secret qui unit Ben, Sam et Jake. Ces trois amis unis comme les doigts de la main, qui ont grandi ensemble et dont l'amitié a toujours été indéfectible.

Le soleil dans le rétro était descendu sur le Pacifique, loin derrière la barrière des montagnes. Les pins avaient remplacé les palmiers depuis quelques kilomètres, et à mesure que le soir gagnait, les ombres s'allongeaient sur le bitume de l'Interstate 15, jouant à cache-cache avec le couchant derrière le relief vallonné des San Bernardino Mountains.
J'allumai les phares de la Chevy, m'apercevant qu'il commençait à faire sombre. Nous en avions pour une heure avant d'arriver à Cajon Junction, où j'avais prévu de passer la nuit. Sur le siège passager, Sam n'avait pas bougé.
Je lui décochai un regard prudent, et un frisson me traversa.
Cette expression, sur son visage, cet air songeur et un peu absent qui était sa marque, encore accentué par le soleil rasant … Ca me revint, tout à coup : c'était celle qu'elle avait quand je l'avais trouvée sur le ponton de bois installé par son grand-père sur le bord de la Duncan River, ce soir du mois de mars 1988 où elle m'avait révélé l'inavouable.
[...]
Je me remis à rouler en silence, ayant définitivement renoncé à poursuivre mon écoute de la compilation de Sam. Je voulais fuir tout ça, fuir notre histoire. Mais on ne la faisait pas au passé. Une fois qu'on avait mis la tête dans le puits des souvenirs, le plus souvent on y tombait. Et le délicieux abandon qu'on pouvait ressentir pendant la chute pouvait parfois virer au vertige.
Et à l'horreur.

"Retour à Duncan's Creek" - Nicolas Zeimet -
"Retour à Duncan's Creek" - Nicolas Zeimet -
"Retour à Duncan's Creek" - Nicolas Zeimet -
"Retour à Duncan's Creek" - Nicolas Zeimet -
"Retour à Duncan's Creek" - Nicolas Zeimet -
"Retour à Duncan's Creek" - Nicolas Zeimet -
"Retour à Duncan's Creek" - Nicolas Zeimet -
"Retour à Duncan's Creek" - Nicolas Zeimet -
"Retour à Duncan's Creek" - Nicolas Zeimet -
"Retour à Duncan's Creek" - Nicolas Zeimet -
"Retour à Duncan's Creek" - Nicolas Zeimet -
"Retour à Duncan's Creek" - Nicolas Zeimet -

C'est par le biais de l'alternance passé-présent que l'auteur distillera les informations petit à petit. Aucune précipitation, le suspens est toujours savamment dosé.

 

Dans « Seuls les vautours », Nicolas Zeimet mettait en scène des enfants dont les aventures pouvaient un peu faire penser à celles du Club des Cinq. Mais qu'un terrible secret liera à tout jamais.

 

Alors, si cette suite peut se lire indépendamment, je ne saurai que vous conseiller de commencer par le premier afin d'entrer dans l'univers de l'auteur et de, ainsi, pouvoir mieux comprendre certaines références. Le plaisir n'en sera que plus intense.

 

 

Vous vous laisserez guider par un récit qui vous paraîtra, de prime abord, assez « simple ». Mais petit à petit, vous serez emporté dans un véritable tourbillon. Un simple mot, une simple réponse à une question fera que votre curiosité sera décuplée et qu'il vous faudra avancer pour découvrir si vos soupçons étaient, ou non, fondés.

« Retour à Duncan's creek » est un roman noir, très noir. Les rais de lumière qui filtrent ne sont pas nombreux mais vous découvrirez un ouvrage d'une très grande qualité où humour, dérision, et noirceur se mêlent et s'entremêlent.

Nicolas Zeimet est un auteur que l'on peut qualifier de magicien des mots, tant son style est riche et dense. C'est derrière chaque phrase que l'on peut mesurer le travail accompli, tant dans le récit que dans la qualité des dialogues qui sonnent tous justes.

Plus vrais que nature, ils vous emporteront dans cette Amérique profonde dans un tourbillon d'émotions et de plaisir.

Tu crois que chacun a un quota de bonheur qui lui est dédié dans la vie ?
Qu'on reçoit tous un stock limité à la naissance, et qu'une fois qu'on l'a épuisé, c'est terminé ?

"Retour à Duncan's Creek" - Nicolas Zeimet -
"Retour à Duncan's Creek" - Nicolas Zeimet -
Commenter cet article

Archives

À propos

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures.