Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures.

30 Nov

'Jusqu'à la folie' Jesse Kellerman

Publié par lespolarsdemarine  - Catégories :  #Critiques

jusqualafolie_pan-copie-1.jpgImaginez-vous : seul, très tard dans la nuit, dans une rue sombre, vous vous retrouvez face à un homme armé d'un couteau. Cet homme vient d'agresser une femme. Que faites vous ? Vous appelez la police ? Vous volez à son secours ? Ne l'oubliez pas, le temps vous est compté. Vous n'avez que quelques minutes voire quelques secondes pour réfléchir... 

Jonah Stem, étudiant en médecine, témoin de cette agression, choisit de secourir cette jeune femme et tue son agresseur qui le menace lui-même avec son couteau quand il décide de s'interposer. L'histoire aurait pu s'arrêter là : cas de légitime défense. Mais, alors que les médias font de Jonah un héros, le procureur, quant à lui, s'interroge quant aux véritables raisons du geste de Jonah. La famille de l'agresseur porte plainte. Quant à la victime, elle tente de retrouver son sauveur. Commence alors une histoire d'amour, passionnée dans un premier temps. Une histoire qui, au fil du temps, prend une toute autre dimension. Elle devient dangereuse, voire très dangereuse. Jonah prend alors conscience qu'il est entraîné malgré lui dans une spirale infernale. Et il lui semble bien difficile, voire quasi impossible, de trouver une solution.

 

Jesse Kellerman nous conduit avec ce second roman aux portes de la folie. Après 90 pages, à mon goût, longues et ennuyeuses, le roman prend une nouvelle dimension et l'on comprend très rapidement qu'il sera bien difficile de refermer cet ouvrage sans savoir jusqu'où la folie va conduire les deux protagonistes. 

...'Il avait envie de balancer le fauteuil sur la télé ; d'entendre le tuyau de l'aspirateur se briser en deux ; d'arracher le rembourrage du canapé à mains nues jusqu'à ce que les ressorts jaillissent comme autant de petits éclairs à l'envers. Ce n'était pas lui, c'était l'effet qu'elle avait sur lui ; c'était précisément ce qu'elle voulait, faire de lui un être de violence'...

Après 'Les visages', Jesse Kellerman nous plonge dans un autre univers. Il est indéniable que l'auteur s'est très bien renseigné avant l'écriture de ce roman.

Les personnages sont peu nombreux : Hannah, son ex petite amie, Georges, son 'beau père' et Eve sont les personnages principaux.

Il est à noter que cette fois, aucune étiquette n'est apposée sur ce second roman, contrairement aux Visages qui avait été qualifié, à tort, de thriller. Dans le cas présent, rien de tout cela. Une simple couverture sobre et bien suffisante. On remarquera également le changement d'éditeur. Publié chez Sonatine pour 'Les visages', 'Jusqu'à la folie' est quant à lui, sorti aux Editions des deux Terres qui ont, je pense, préféré ne pas cataloguer cet ouvrage. Il s'agit là en fait d'un thriller psychologique.

196 pages pour comprendre ce qui s'est réellement passé. L'histoire bascule ensuite dans le domaine de la psychiatrie. 

...'Elle mesure deux têtes de moins que toi. (Elle te secoue comme une poupée). Laisse là croupir dehors. (Plus tu l'ignores, plus çà l'excite.) Rien ne t'oblige à sortir de chez toi, tu peux très bien rester ici. (Il faudra bien que tu sortes à un moment). Elle ne va pas planter sa tente devant l'immeuble. (Pourquoi pas ?) Elle n'a aucun moyen d'entrer. (Elle peut s'engouffrer derrière quelqu'un). Elle est têtue mais inoffensive. (L'un n'exclut pas l'autre). Tu n'as qu'à appeler les flics. (Et leur dire quoi ?) Elle va partir. (Elle ne partira pas). Elle va partir. Sa respiration ralentit. Elle va partir. Il n'y avait plus de bruit. Elle est partie.'...

Via cet extrait, l'on peut parfaitement comprendre ce que ressent le personnage principal. Et tout au long de ce roman, on pourra se demander : 'Ou commence le harcèlement ?' 'Que peut-on faire pour se libérer de quelqu'un qui vous poursuit jour et nuit, qui vous appelle jusqu'à 40 fois par jour, qui est toujours là où vous ne l'attendez pas' ? Tant qu'il n'y a pas d'agression physique et face à une femme intelligente qui sait quelles sont les limites à ne pas franchir, quelles solutions va pouvoir trouver Jonah ?

 

Mon avis : un roman fouillé qui a du nécessiter de longues recherches tant sur le plan médical que psychiatrique. Un style plaisant. Je noterai toutefois des chapitres un peu longs à mon goût. Mais en tous les cas, un sujet qui a le mérite d'être original.

'Ne pas se fier aux apparences' sera pour moi le mot de la fin.

jesse-k.jpg

 

Né en 1978, Jesse Kellerman vit en Californie. Son second roman a été traduit de l'anglais par Julie Sibony.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Nath 01/12/2011 18:22

Comme j'avais bien aimé "les visages" ta critique me conforte/ cet auteur !!! en tout cas , il est sur ma liste de livres à acheter dans les tres prochains mois .......

lespolarsdemarine 08/12/2011 22:00



Et il y en a tant à acheter et à lire...



Richard 01/12/2011 14:33

J'aime ces romans un peu particuliers qui nous demandent un peu d'effort mais qui parfois nous récompensent ... pour notre plus grand plaisir.
Amitiés

lespolarsdemarine 08/12/2011 22:00



Entièrement d'accord avec toi Richard.



Foumette 30/11/2011 14:58

Oui..un excellent thriller psychologique!!! Il m'a vraiment épaté avec ce livre...et j'admire vraiment la recherche qu'il a du faire sur ce sujet!!!! Tel père tel fils...j'apprécie beaucoup
Jonathan Kellerman!!! Très belle chronique un peu sévère pour le 8/10!!!

lespolarsdemarine 30/11/2011 15:33



Le 8/10 doit probablement venir du fait que je deviens de plus en plus difficile en matière de lectures. Et que je suis de plus en plus critique. En fait je ne crie pas au chef d'oeuvre
concernant ce roman mais j'ai été bien prise par l'intrigue du début jusqu'à la fin.


Amitiés. 



Archives

À propos

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures.