Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner

26 Jun

"Noire porcelaine" Franck Bouysse

Publié par Les Polars de Marine

 

 

 

L’épouse de Bélony vient de le quitter pour toujours. C’est après de longues années de coma que ses yeux se sont fermés à tout jamais. Après avoir vécu le deuil de sa fille qui se trouvait elle aussi dans la voiture le jour du drame et qui avait été tuée sur le coup, Bélony devra désormais vivre avec l’absence, sa partenaire principale.

 

Un corps massacré à deux pas de Limoges découvert par un jogger. Une partition musicale retrouvée à ses côtés : un couplet sur le temps des cerises. 

Michel Véson sentit le sol se dérober sous ses pieds, son cœur s’emballer. Il laissa un long filet d’air s’engouffrer dans ses poumons, puis sa respiration redevint presque normale. Le corps devait être là depuis peu, sinon il l’aurait remarqué à sa dernière balade. Sans compter qu’il n’était pas le seul à emprunter ce sentier. Il s’approcha alors un peu plus près. Il s’agissait d’une femme.
Le promeneur resta longtemps sur place, interdit devant l’improbable intrus. Un court instant, il pensa à un accident, une chute, quelque chose comme ça. Un court instant, car comment une femme nue, privée de ses mains et de ses pieds, aurait-elle pu accomplir l’exploit d’arriver ici ?

 

 

Un premier meurtre suivi d'un second dans un entrepôt désaffecté de la ville accompagné d'un autre message.


Eva sous un drap blanc en latex. Bras et jambes dans le prolongement du corps. Absence de sperme. Sourire sur la joue, sanglé de fils bruns. Mort par asphyxie. Pas de marques d’étranglement. Sang comme de la rouille liquide. Sourire sur la joue gauche. Enfer déplacé. Chair contre drap. Drap contre vide. Vide contre vide. Eva sous un drap blanc. Sourire sur la joue gauche.

 

 

D’autres meurtres suivront, laissant les policiers dans l’incompréhension la plus totale. Aucun indice et pas le moindre début de piste mais toujours ces messages. Quelle signification ont-ils ? Sur quelle piste l’assassin tente-t-il de mener les enquêteurs ?

 

Après un début très prometteur, l’évidence de l’identité de l’assassin et du déroulement de la suite de l’intrigue est bien dommage. Le cheminement et les motivations du tueur ne sont pas suffisamment étayés et mon impression est que l’auteur a voulu aller trop vite dans la fin de ce roman. Les idées sont bonnes mais il manque un lien, indispensable à la construction d’une bonne enquête policière.

 

 

Toutefois, la qualité de l’écriture parfaitement maîtrisée fait la force de ce roman. Un style qui évoluera tout au long du récit. Des morceaux de phrases qui s’entrechoquent et qui touchent le lecteur. Les sentiments des protagonistes sont analysés, disséqués et pesés. « Noire porcelaine » est aussi l’histoire d’une amitié entre ces deux flics : Belony et son équipière : Dalençon ; chacun portant le poids de ses blessures.

 

 

Franck Bouysse vit à Limoges. Il aime marcher dans les villes, s’arrêter dans un bar, écrire en écoutant Antony and the Johnsons, Billie Holiday et fumer d’immondes cigares italiens. Il publie un roman noir (L’Entomologiste), puis ensuite sa trilogie H. (Le Mystère H., Lhondres ou les ruelles sans étoiles et La Huitième lettre). Il réalise également les dossiers introductifs de l’intégrale BD de Théodore Poussin (par Frank Le Gall) et participe ça et là à divers projets collectifs.                                                                                            

                                                                             

 

 

Editions Le geste noir

Poche

329 pages

12,90 €

 

 

 

Prochaine chronique : «Elvis sur Seine » Stéphane Michaka

"Noire porcelaine" Franck Bouysse
Commenter cet article

Archives

À propos

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner