Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner

13 Oct

"Le contrat Salinger" Adam Langer

Publié par Les Polars de Marine

Par hasard, Adam Langer, journaliste qui n’écrit guère plus et dont le quotidien est désormais rythmé par sa vie avec son épouse et leurs deux petites filles dont il s’occupe quasiment à plein temps, retrouve une ancienne connaissance : Conner Joyce, écrivain en perte de vitesse.

Putain, m’avoua-t-il, je le sais bien, que j’ai perdu un truc. Il doit bien y avoir une raison si mes livres ne se vendent plus. Ouais, c’est sûr, je pourrais rationaliser. Me dire que c’est parce que les gens ne lisent plus autant qu’avant, qu’ils sont obnubilés par leurs iPod, leurs iPhone ou leur IPad, enfin peu importe, ce qu’ils ont aujourd’hui, quoi. Ou alors que c’est l’économie qui part en vrille et qu’ils n’ont plus assez d’argent pour acheter de livres, ou encore que ceux qui aiment lire ne veulent plus que des histoires de vampires et de sorciers, tu vois. Mais non, ce n’est pas la seule raison. Je dois être honnête, avec toi autant qu’ave moi. En fait, c’est bien plus compliqué que ça.

Quelques mots échangés, une rencontre assez laconique. Adam était persuadé qu’il ne reverrait plus Conner de si tôt.

 

Et pourtant…

Je pensais ne plus jamais entendre parler de lui, ou dans six ou sept ans peut-être, une fois qu’il aurait vaincu son angoisse de la page blanche et écrit trois nouveaux thrillers. D’ici là, Sabine serait peut-être titulaire, et nous aurions déménagé dans une maison plus grande à Walnut Creek, où les écoles sont meilleures.
En tout cas, je ne m’attendais certainement pas à recevoir de ses nouvelles dès le soir suivant.

Après un appel téléphonique des plus mystérieux, Conner donne rendez-vous à Adam et commence à raconter son étonnante et pour le moins surprenante rencontre avec Dew, richissime homme d’affaires qui lui propose un bien étrange contrat.

Son troisième Rob Roy achevé, Dex esquissa un geste en direction du serveur. Il régla sa note, puis posa ses mains à plat sur la table.
« Bien, monsieur Joyce . Vous êtes prêt ?
- Prêt pour quoi ?
- J’aimerais vous montrer quelque chose. Mais, pour ça, j’ai bien peur qu’il vous faille venir avec moi ».
Le sixième sens de Conner l’alertait de nouveau.
« Vous ne pouvez pas juste m’en parler ?
- Ah ! mon ami, fit Dexter en sortant une enveloppe de la poche intérieure de sa veste, vous ne me croirez pas tant que vous n’aurez rien vu ».

Conner éprouvera un sentiment de malaise dès le début de la proposition mais la curiosité l’emportant sur la crainte, il accepte toutefois de rencontrer cet homme  énigmatique par le biais de Pavel, son garde du corps.

Mais qui est Dex ?

Un éditeur ?

Un ancien écrivain ?

Il se dit collectionneur.

Plus précisément collectionneur d’exemplaires uniques. Et c'est une somme colossale qu’il propose à l’écrivain : une première avance de 10.000 dollars et une enveloppe totale de 2,5 millions de dollars.

Visiblement, Dex avait commandé des livres à ces écrivains. Mais quelle sorte de livres ? Et pourquoi n’en avait-il jamais entendu parler avant ? Quelle valeur pouvaient avoir ces ouvrages, s’ils étaient authentiques ? Un roman original et inédit de J.D. Salinger, de Harper Lee ? De Jaroslaw Dudek ? Conner parcourut la première page du manuscrit de Salinger. Immédiatement, il reconnut le style de son auteur favori. Comme une empreinte digitale inimitable. Mais, avant même qu’il ait pu comprendre de quoi il était question, une ombre apparut sur la page : Pavel se tenait à son côté, paume offerte. Conner se tourna vers Dex qui, d’un signe du menton, lui fit comprendre qu’il devait rendre le manuscrit à Pavel. Ce qu’il fit. Le garde du corps rangea le livre à sa place. Dex referma l’étagère et glissa la clé dans sa poche.
« C’était l’un des termes de mon accord avec ces écrivains, expliqua Dex, et ce sera l’un des nôtres également ».
Il invita Conner à s’asseoir en face de lui, de l’autre côté de la table.
« Aucun autre lecteur que moi ». Il regarda Pavel, qui veillait sur l’étagère. « Pavel peut lire, mais personne d’autre ».

Fiction ? Réalité ?

Quand la première croisera la seconde, Conner aura l'impression d'ouvrir une boîte et de voir le diable en sortir. 

 

Via une trame originale et une intrigue qui sort des sentiers battus, Adam Langer brosse un portrait au vitriol du paysage littéraire contemporain, observe et assène quelques vérités telles l’analyse cynique du comportement de certains lecteurs et tout ce qui peut entourer la sortie d’un nouveau roman, les poids lourds de l’édition et les difficultés de certains écrivains parfois non moins talentueux que ceux à gros tirage, mais qui n’arrivent pas, ou avec beaucoup de difficultés, à tirer leur épingle du jeu tant ils sont occultés face à la profusion d’ouvrages qui viennent noircir les rayonnages des librairies,...

 

Il pose également la question essentielle de savoir pour quoi et pour qui un auteur écrit un roman. Pour lui-même ? Pour son public ? Et que devient l'ouvrage une fois paru ?

 

"On ne peut pas tout contrôler tout le temps. En fait, on ne contrôle rien. Tu écris un livre, et puis les gens se l'approprient pour en faire des choses que jamais tu n'aurais pu imaginer".

 

Des questions.

Beaucoup de questions.

Mais surtout un bouquet final explosif, une chute vertigineuse et ... 

Et ... 

... A vous de lire maintenant.

On en reparle.   

 

 

 

Super 8 Editions

20 €

312 pages

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Emilie Didier

 

"Le contrat Salinger" Adam Langer
"Le contrat Salinger" Adam Langer
Commenter cet article

Claude LE NOCHER 13/10/2015 16:26

Bonjour
Un roman extrêmement bien construit, interrogatif sur l'édition et la création, en effet.
Amitiés.

Les Polars de Marine 13/10/2015 19:32

Effectivement un ouvrage qui interpelle et soulève pas mal de problématiques. Nous sommes bien d'accord cher Claude.
Amitiés

Archives

À propos

Férue de littérature policière, mes goûts sont très éclectiques : romans noirs, romans à suspense, thrillers, thrillers psychologiques ou polars. Face à la profusion d'ouvrages de littérature policière, il est parfois bien difficile de faire son choix. Je vous donne donc mon avis quant à mes lectures. Vous pouvez me suivre sur mon compte twitter ou sur mon compte gmail : Marine Reigner